jeudi 19 janvier 2017

Le désir et la pensée

https://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Diderot
Cela, pour moi, signifie, que notre cerveau est moins efficace (ou pas du tout) pour nous conduire dans la voie du progrès que notre désir, c'est-à-dire, en fin de compte, nos organes sexuels, à moins que l'on considère que notre principal organe sexuel est le cerveau lorsqu'il désire (mais non quand il pense).
Ah ! Diderot : bien plus grand que tous les Rousseau et Voltaire de son siècle.

Le carrosse du lord-maire

C'est le très doré carrosse du lord-maire de Londres.
Il date de 1757 et, à mes yeux, il passerait pour un carrosse royal si je ne savais pas ce qu'il est.
J'en viens à penser que, dans un pays donné, les attributs du pouvoir le plus élevé se retrouvent partout où il y a un pouvoir, aussi minime soit-il.
Le monarque anglais a un carrosse doré et tous ses sous-fifres en ont aussi.
Et ces carrosses dorés sont aussi mentaux : ils ne sont pas seulement réels mais aussi (et surtout) symboliques.
Peut-être, au sein des familles, le pouvoir se manifeste-t-il et s'exerce-t-il comme le pouvoir du monarque.
Mais fi de réflexions politiques vaines, revenons au luxueux carrosse du lord-maire !
En voici quelques détails décoratifs :

Un chef-d'œuvre monarchique !

mercredi 18 janvier 2017

Température du jour à Arvida (18 janvier 2017)


Venise perdue dans le froid polaire

Même Venise a été assaillie et profanée par un froid tel que le Grand Canal est presque devenu une patinoire.
Doit-on cela au souffle froid venu des États-Unis « trumpés » ?
Je le crois, le temps du malheur est arrivé !

L'escalier casse-cou de Québec

C'est une gravure datant de 1830, de James Pattison Cockburn.
Elle représente l'escalier, dit « l'escalier casse-cou », au bout de la rue du Petit-Champlain, à Québec.
Cet escalier existait déjà aux jours de la Nouvelle-France et, sans doute, l'on s'y cassait déjà le cou ; il existe encore de nos jours et on est près, en y grimpant, de se faire éclater le cœur.
Mais heureusement, on y a aménagé des haltes sous forme de terrasses de restaurant ou de bar, voyez :


Le haïku de l'aquarelle


Le haïku de l'aquarelle

un jour d'aquarelle
il maquille les noirceurs
masquées leurs balafres


mardi 17 janvier 2017

Température du jour à Arvida (17 janvoer 2017)


Bâillements photogéniques

Ces histoires de conflits d'intérêt me font bâiller, bâiller, bâiller ...
Les amis de la famille, milliardaires ou dictateurs, cela n'a pas de prix.
Surtout quand ils payent tout ou vous passent tout !
Pourquoi chercher des poux dans mes photogéniques cheveux ? 
Ah ! ces journalistes de la classe moyenne, qu'ils se scandalisent facilement ! 
Casseurs d'images !

lundi 16 janvier 2017

Température du jour à Arvida (16 janvier 2017)


Le syndrome du « cou texto »

Cette photo d'écran réunit une vidéo et un texte.
La vidéo est tirée d'un numéro de l'émission de Télé-Québec intitulée « Électrons libres » où l'on parlait de cette posture que l'on prend pour envoyer ou lire des textos sur l'écran d'un appareil mobile, téléphone intelligent ou tablette, ou, plus généralement, pour y lire l'édition électronique de journaux ou de livres, par exemple, ou y visionner un film.
Voici, en résumé, ce que l'on disait de cette posture dans la vidéo (c'est la reprise du texte que vous voyez au bas de la photo d'écran) :

« L'être humain moderne a réellement adopté une nouvelle posture : en station debout et la tête penchée sur son cellulaire… Mais sans qu'on s'en aperçoive, cette posture exerce une grande pression sur les vertèbres : comme si on portait un poids de 27 kilos sur la base du cou, soit le poids d'un enfant de 8 ans, ou de quatre grosses boules de quilles, ou de trois caisses de 24 bières! »

Si vous ressentez de la douleur dans la région dorsale du cou, c'est une malheureuse conséquence de cette posture trop longtemps tenue.

Le haïku des flonflons II


Le haïku des flonflons II

Lors du 20 janvier
dans les flonflons de la fête
les copains rigolent

Le haïku des flonflons



Le haïku des flonflons

lors du 20 janvier
dans les flonflons de la fête
les accords du ciel


samedi 14 janvier 2017

Température du jour à Arvida (14 janvier 2017)


Un jouet

Édifiante page couverture : le pouvoir suprême d'un pays n'est (pour certains esprits puérils) qu'un jouet qu'on se paie afin d'assouvir ses désirs de vengeance et (peut-être) les désirs de celui qui vous fait chanter !
Le New Yorker le laisse entendre !
Avec raison !

Chiffres et égos gonflés pour la nouvelle année

Je vous ai fait mes vœux depuis longtemps.
Ce n'est pas pour vous les faire à nouveau que je vous présente cette image.
C'est parce que celle-ci présente les chiffres de l'année dans laquelle nous venons d'entrer sous l'aspect de petits ballons gonflés d'air et que cela me rappelle des personnes dont l'égo est également gonflé, non pas d'air mais de riens (des vauriens ?) montés en épingle, qui vont bientôt être assermentées (pour ce que cela donne quand ceux qui prêtent les serments sont de maladifs et fieffés menteurs).
Cela me plairait bien qu'une pointe d'épingle dégonfle ces égos comme elle le ferait avec ces chiffres ballonnés.